Inscription Gratuite

Inscription


Connexion



Commencer à sculpter l'argile

Jeudi 25 Octobre 2007 à 02h38 Diffuser vos news gratuitement

Salut les sculpteurs !

Comme je suis parti, ayant fait une news Commencer à peindre l'acrylique, je ne pouvais décemment pas laisser tomber les sculpteurs. C'est pour quoi, je reste sur ma lancée, avec, pour nos membres amoureux de l'art du relief, une news sur l'argile.

L'argile, c'est quoi ?'

L'argile est un des plus anciens matériaux utilisés par l'homme.

C'est une roche sédimentaire, composée de minéraux tels que les silicates d'aluminium, qui selon sa structure, feuilletée ou fibreuse, donne à l'argile sa plasticité, ou ses qualités d'absorption. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce n'est pas l'argile qui donne sa couleur au sol, mais l'état du fer contenu dans celui-ci. Oxydation => Rouille => Couleur ocre

Pétrie avec de l'eau, elle donne une pâte plastique facile à moulée et à mettre en forme, à modeler.

Ses différentes utilisations

Il existe de nombreuses utilisations de l'argile, du fait de son excellente résistante et imperméabilité une fois cuite. La grande expérience de l'homme qui manie cette terre depuis la nuit des temps, l'a amené à réaliser des objets de toutes sortes. Elle est aussi utilisée pour la réalisation d'objets en céramique ou en porcelaine. L'on trouve aussi l'argile dans le processus de fabrication des tuiles ou des briques par exemple (mélangé à de l'eau, moulé sous pression et cuit à une température supérieure à 1000°C).

Comme la nature est bien faite, l'argile a naturellement des propriétés médicinales, si l'on peut dire. Pendant des siècles, de nombreuses civilisations ont utilisé les bienfaits de l'argile pour se soigner. Historiquement, l'argile est une partenaire des médecins. Il n'existe donc pas une seule argile, mais plusieurs (différenciées par leur structure).

Leur hydratation est exothermique, ce qui signifie que leur dilution dans l'eau engendre de la chaleur. C'est tripant, non ? On parle aussi de thixotropie. Dans ce cas, l'argile est visqueuse au repos, et devient plus liquide une fois agitée. Cette propriété à donner l'envie aux industries pharmaceutiques d'utiliser les pouvoirs couvrants de l'argile en tant que pansement digestif (smectite). Mais je ne vais pas m'attarder la-dessus car une section de notre Team est en ce moment même entrain de réaliser un autre projet, où vous retrouverez plus en détails les bienfaits de l'argile pour des soins naturels.

L'argile hydratée est donc malléable et une fois cuite, elle donne une consistance très solide. On entendra ainsi parler de glaise, une argile souvent utilisé dans ce but.

Les impuretés contenues dans l'argile font qu'elle changera de couleur selon la cuisson. Les potiers et sculpteurs préfèreront quant à eux, la terre à faïence (blanche), enfin du point de vue historique, car après tout, le sculpteur est libre de sculpter ce qu'il veut.

Les différentes argiles

Argile primaire
- Kaolin : Blanche - Température de fusion 1800°C - Utilisation liquide en mélange dans les pâtes à faïence car mauvaise plasticité.
- Terre à faïence : Blanche - Température de fusion 900-1050°C - La pâte à faïence reste blanche après cuisson.
- Terre à grès : Gris à brun - Température de fusion 1250-1300°C - Bonne plasticité - Vitrification à la cuisson.

Argile secondaire
- Ball clay : Grise - Température de fusion 1300°C - Plasticité très bonne et est utilisé pour améliorer la plasticité des pâtes.
- Argile réfractaire : Clair au gris - Température de fusion 1600-1750°C - Plasticité moyenne (riche en kaolin) - Elle doit être chamottée avant utilisation.

Ca veut dire quoi chamottée ?Tout comme le béton doit sa solidité aux cailloux et autres impuretés noyés dans le ciment, une argile chamottée est une argile parsemée d'éléments nettement plus épais (la chamotte). Le plus souvent, la chamotte est elle-même une argile cuite qui a été broyée en grains de tailles diverses. La chamotte confère donc à l'argile des propriétés de résistances accrues.

Où se procurer de l'argile ?

Avant tout, pour une plus grande satisfaction, je vous conseille de partir en quête d'argile, tel que nos ancêtres le faisaient. Les zones de collectes sont variées. C'est avant-tout une question de prospection et d'opportunité.

De grandes zones arables sont souvent mises à nues lors de travaux routiers, sur les fossés d'accotements, vers les bords de rivière, etc...

Ceci étant dit, il existe évidemment des argiles prêtes à l'emploi, que l'on trouve en magasin. Mais pour l'heure, je vais vous expliquer comment préparer son argile trouvée dans la nature.

Préparation de l'argile trouvée

Certaines argiles ne nécessitent aucune préparation. L'argile doit être suffisamment plastiques et dégraissées. Si toutefois, un nettoyage s'impose, quand par exemple elle contient trop de déchets ou cailloux, il vous suffit plonger l'argile dans un récipient rempli d'eau. Afin de séparer les éléments de l'argile, laissez passer quelques jours en remuant le tout de temps en temps.

Quand l'argile est totalement diluée, laissez reposer quelques jours pour que la sédimentation s'opère. Puis en siphonnant l'eau du récipient, vous pourrez récupérer l'argile fine en surface, et dans le fond, les impuretés et autres cailloux. Pour des raisons pratiques, séparez l'argile récupérée en différents blocs de 2 ou 3kg.

Placez ensuite les blocs d'argile dans des sacs étanches afin qu'ils conservent un certain taux d'humidité qui rend la matière "plastique", indispensable pour pouvoir la travailler. Cependant vous pouvez laisser les sacs ouverts quelques temps pour laisser le ressuyage se réaliser. Et parfois, il sera aussi nécessaire de malaxer l'argile pour éviter que le pourtour se dessèche trop.

Une fois que tout ça ait été réalisé, il sera plus facile d'introduire un dégraissant (sable) ou de la chamotte, encore faut-il connaitre les propriétés de son argile pour savoir la quantité de sable nécessaire pour dégraisser, ou la sensibilité au retrait, pour le chamottage.

N'oubliez pas de refermer vos sacs, si vous considérez que votre argile est parfaite pour être travaillée.

La première expérience

Les avantages de l'argile
L'argile est facile à travailler, économique, et, après cuisson, durable et résistante. Mais l'un des principaux avantages, selon moi, c'est que ce matériau est réutilisable.

Les outils du sculpteur d'argile
L'instrument indispensable pour sculpter l'argile est évidemment la main. Un bol d'eau s'avère être parfois utile, voire obligatoire. Certains sculpteurs utilisent aussi un pulvérisateur afin de préserver la terre humide tout au long du travail. Vous trouverez des outils chez notre partenaire en passant par notre boutique.

Enfin, pour finir, les sculptures d'argile de grandes proportions, supérieures à 30cm, peuvent être évidées. Mais là encore, c'est une question de choix. Enfin l'évidement permet d'éviter l'éclatement à la cuisson. Il s'agit donc de couper la sculpture en deux à l'aide d'un fil, puis de gratter l'intérieur en laissant entre 1 et 2cm d'épaisseur des parois. Puis de remettre les morceaux ensemble et à l'aide d'un pinceau ou du doigt, reposer de la terre sur la fissure. C'est pas simple !

Reste plus qu'à mettre la main à la pâte ! Laissez votre imagination faire le travail ou laissez simplement vos mains pétrir la terre et voir ce qu'il en ressort.

Les conseils pour la cuisson

Pour la cuisson, deux étapes sont essentielles :
- Une première cuisson lente à feu doux (environ 600°)
- Une seconde cuisson rapide à grand feu (entre 900 et 1200° selon la terre)

La première cuisson permet d'évacuer toute l'eau contenue dans la sculpture, la deuxième cuit l'argile une bonne fois pour toute. La cuisson dure environ 24h, elle n'est pas indispensable pour conserver une œuvre, mais elle contribue grandement à sa longévité.

Si vous ne possédez pas de four, il est possible de trouver des boutiques qui permettent de le faire, mais bon... encore faut-il en trouver une.

Sachez aussi que vous pouvez conserver votre sculpture sèche pendant des années avant de la cuire.

Il est possible que votre œuvre éclate ou casse à la cuisson. Les raisons : des bulles, des surfaces trop fines, un mauvais collage après évidement ou une argile de mauvaise qualité. Toutefois, si vous ne voulez pas trop vous avancer, et risquer de voir vos œuvres tombées en morceaux, vous pouvez vous exercer avec de la pâte à modeler. LOL !

N'hésitez pas à visitez la boutique Outils et matériaux pour sculpteurs et les Oeuvres sculpturales.

Si vous débutez la sculpture, et que vous vouliez commencer par l'argile, j'espère vous avoir éclairé.

A bientôt !

Lue : fois - Publiée par Teorem

Partagez vos idées !

C'est quoi ce site ? Mon profil
Vous devez être connecté !

Cliquez n'importe où pour revenir !
Passez une petite-annonce gratuitement ! Rhetork, concepteur de projets humains