Inscription Gratuite

Inscription


Connexion



Conseils pour commencer à peindre

Cet atelier n'est pas un cours à prendre à la lettre, je vais juste tenter de vous donner les bases de la technique de la peinture à l'acrylique. Synthétisé à ma façon, avec quelques conseils personnels puisque je "pratique" moi même (exclusivement) l'acrylique !

Commençons par situer vite fait la peinture à l'acrylique dans le temps et donc dans l'histoire. Cette matière fut inventée au Mexique, par des chimistes de l'Institut National Polytechnique de Mexico, au milieu du XXe siècle. Mais elle ne sera mise sur le marché et commercialisée qu'à partir de 1950 ! D'abord utilisée pour peindre les maisons puis le mobilier, elle met un certain temps avant de se décliner artistiquement.

Allez savoir pourquoi, la technique picturale qui consiste à utiliser la peinture à l'acrylique n'a pas très bonne réputation... disons plutôt qu'on l'oppose systématiquement à la peinture à l'huile, et qu'on lui accorde beaucoup moins de valeur. Certains vont même jusqu'à dire, que la peinture à l'acrylique est totalement dépourvue d'intérêt. Pourtant bon nombres de peintres peignent à l'acrylique, et parmi eux se trouvent de très grands noms de la peinture.

A mon sens, c'est une vision complètement ringarde que d'affirmer la supériorité des œuvres peintes à l'huile ! Mais il n'est pas question pour autant, de dénigrer cette matière picturale ancestrale, qui a permis de réaliser une majeure partie des chefs d'œuvres de la peinture.

En tout cas c'est sans conteste grâce au peintre américain Andy Warhol que la peinture à l'acrylique a gagné ses lettres de noblesses de part le monde.

Abordons tout d'abord l'essentiel : Le matériel nécessaire pour peindre à l'acrylique

Le matériel

Vous aurez besoin de plusieurs types de pinceaux pour bien travailler (les synthétiques sont suffisants pour commencer !) petits et grands, plats et ronds, brosses, morceaux d'éponges...
Ceci étant j'ai peint pendant longtemps avec seulement 3 pinceaux (un très gros pour les fonds, un moyen, et un petit pour les détails) et j'ai réussi à faire quelques bonnes croutes !

Une palette est indispensable pour faire vos couleurs, mais pas forcé d'acheter celle qui est prévue à cet effet avec le trou pour pouce (et qui coute un peu cher). Si vous n'avez pas trop de moyens, vous pouvez prendre un bout de carton (le plus épais et le moins poreux possible), une assiette en plastique peut aussi faire très bien l'affaire et pourra servir plusieurs fois.

Un grand verre, un bocal assez haut, ou une bouteille en plastique (coupée en deux) pour y mettre de l'eau et nettoyer vos pinceaux entre chaque changement de couleur.

Un chiffon ou un torchon de cuisine, ou n'importe quel morceau de tissu en coton vous sera bien utile pour essuyer vos pinceaux après les avoir rincé.

Le blanc de Gesso n'est pas du luxe non plus, et dans une certaine mesure il vous fait économiser de la peinture puisque il recouvre totalement la toile en une seule couche. Un gros pot dure longtemps et se conserve bien si vous le fermez correctement.


L'idéal bien sur est de pouvoir travailler sur un chevalet, il y en a des petits modèles, qui se posent sur une table ou à même le sol, qui sont bien sur moins onéreux que les grands et bien pratiques quand on dispose de peu de place pour travailler. Mais soyons clair, on est nombreux à avoir commencer sans chevalet, en appuyant le support contre un mur, sur une table ou un bureau... Assis sur une chaise, un fauteuil, un canapé... pour ma part en général en tailleur, pour être stable et confortable.

Les différents support pour peindre

Les supports peuvent être multiples et variés : toile (de coton ou de lin), papier, bois (traité ou non), terre, pierre...

- La traditionnelle toile de lin est reconnue depuis longtemps pour ses qualités de stabilité, de longévité, et de résistance.
- La toile de coton est plus économique mais reste très solide. Son aspect est régulier, sans nœud, ni flamme.
- La révolutionnaire toile polyfibre Ariane est une nouvelle génération de fibre polyester. Parfaitement stable, régulière et très solide, elle reste insensible aux variations hygrométriques. C'est un support idéal pour le débutant comme pour l'artiste confirmé.


Selon le travail envisagé, plusieurs formats sont disponibles :

- Le rouleau de toile, à tendre soi-même sur des châssis nus.
- Les châssis entoilés : les toiles sont cloutées, du centre vers les bords avec le plus grand soin, pour garantir une tension régulière et uniforme. Des rabats importants facilitent les désentoilages et entoilages successifs. Des clefs permettent d'adapter la tension de la toile en fonction des variations hygrométriques.
- Les cartons toilés : une toile collée sur du carton épais, pour les travaux d'études ou pour les amateurs de supports rigides.

La peinture

Pour ce qui est de la peinture, sans qui rien de tout cela ne serait possible, utilisez les couleurs primaires pour commencer : Jaune, bleu, rouge et apprenez à faire vous même d'autres teintes en essayant des mélanges entre ces couleurs. Il vous faut également du noir et du blanc pour pouvoir donner à vos teintes des nuances plus claires ou plus foncées.

Quelques exemples de mélanges :
- Vert = bleu + jaune
- Rose = rouge + blanc
- Violet = rouge + bleu
- Orange = rouge + jaune
- Marron = rouge + vert
- Gris = noir + blanc évidemment

En savoir un peu plus sur la peinture à l'acrylique

L'avantage incontestable de l'acrylique est sa facilité d'utilisation . Facile à appliquer, à diluer, à sécher, à nettoyer... de plus elle est presque inodore et non allergisante. Une de ses grandes qualités est également d'être stable à la lumière, ce qui évite aux couleurs de jaunirent avec le temps. Comme elle sèche très vite, cela permet d'avancer avec une grande rapidité (voir une intense frénésie) dans la réalisation du travail.

Pour ma part je réduit encore plus le temps de séchage en plaçant la toile devant un ventilateur !

La peinture à l'acrylique peut s'utiliser telle qu'elle sortie du tube, ou diluée. Mat, satinée, irisée, métalliques... il existe de nombreuses teintes déjà prêtes qui sont vendues par les fabricants et qui sont très intéressantes. Et comme elle se mélange très aisément vous pouvez faire de nombreuses associations de couleurs qui permettent une infinité de possibilités chromatiques. Le prix de la peinture acrylique est très raisonnable par rapport à la peinture à l'huile.

Si la peinture à l'acrylique à l'avantage de sécher rapidement sur la toile , cela devient un inconvénient quand il s'agit de la palette. Si vous sortez trop de peinture du tube et que vous ne l'utilisez pas dans la demi-heure qui suit, elle se durcit et commence à faire des paquets ou des boulettes et devient très vite inutilisable. Mais si vous en mettez trop peu lorsque vous faites un mélange et que vous n'en avez pas assez pour finir, vous vous rendrez compte qu'il est très difficile de reproduire exactement la même teinte. C'est quasiment mission impossible, il faudrait peser les différentes doses de couleurs pour ça !

Alors comment faire pour avoir assez de peinture sans en gâcher, ou pour en garder ?!

La solution est de faire ses couleurs dans dans des petits récipients hermétiques (c'est à dire que l'air ne doit pas passer ) des petits pots en verre, qui se ferment avec un couvercle ou un bouchon. Coté "système D" on peux utiliser un gobelet en plastique et le fermer avec un film plastique ou même un papier d'alu ou poser dessus un bout de carton et un poids. Ne faites pas ça à chaque fois que vous faites des couleurs, mais juste quand vous faites une teinte que vous voulez réutiliser.

Attention ne changez pas de luminosité en cours de travail, ou faites le en toute connaissance de cause ! Si vous commencez à peindre la nuit, ou la journée, sous une lumière artificielle et que vous continuez à la lumière du jour (ou inversement), vous serez très étonné par la teinte certaines couleurs.

Même chose si vous changez de type d'ampoules(en passant d'un plafonnier à une lampe de bureau ou de chevet..)en cours de réalisation. Les ampoules peuvent donner une luminosité bleu ou jaune qui agissent comme un filtre et modifient la couleur de votre teinte, vous pourriez vous tromper sur les couleurs et avoir de bien mauvaises surprises.

Rincez bien vos pinceaux à chaque fois que vous ferez une pause, cela vous évitera d'avoir à en changer trop souvent.

Dessin de peintre

Mise en pratique et application sur un support (toile de coton sur cadre en bois pour moi)

Il m'arrive de gribouiller sur un morceau de papier avec un crayon sans avoir l'intention d'en faire une peinture, et puis quelque chose m'intéresse dans le dessin et me donne envie de le transformer en peinture. Je peux aussi fabriquer des images sur mon pc et les retranscrire sur une toile dans le concret (rarement à l'identique et aussi bien malheureusement).

J'essaye de partir sur une idée bien précise, le résultat final ressemble de près ou de loin à cette idée. Il arrive cependant fréquemment que la finalité n'ai rien à voir avec ce que j'ai pu imaginer au départ, ce qui peux occasionner de bonnes comme de mauvaises surprises.

En général les œuvres que je préfère sont celles ou je me suis laissée emporter, celles qui m'ont fait voyager, celles ou je me suis lâchée... voir jusqu'à certaines, ou je me suis perdue. Pourtant ce ne sont pas forcément celles qui ont interpelé les autres.

Je travaille très souvent sur des toiles en coton (de formats divers et variés) ou sur des morceaux de bois, sous une lumière artificielle, la nuit, assise dans mon bureau sur ma chaise de cuisine devant mon chevalet... vous pouvez faire une ébauche au crayon ou avec un fusain sur votre support.

Perso, je le fait rarement, mais de temps en temps ça peux servir si l'on veux se tenir à une idée très précise.

En général, j'applique une bonne grosse couche de blanc de Gesso (ou enduit universel), sur la toile. C'est un mélange de plâtre et de colle, qui évite d'avoir à mettre 5 couches d'une même couleur pour obtenir un résultat mat et uni. Soyez généreux avec le blanc de Gesso, n'ayez pas peur d'en mettre beaucoup et appliquez le en croisé.

Badigeonner de peinture les extrémités de la toile en faisant une bande verticale à gauche et une à droite, puis faites en une au milieu. Faites ça rapidement mais soigneusement!

Ensuite reprenez du blanc et étirez le à l'horizontale en prenant soin de faire des bandes de toute la largeur de la toile. Vous pouvez le faire très vite en peignant de gauche à droite et de droite à gauche à l'horizontal en descendant à chaque fois d'une largeur de pinceau.

30mn de séchage naturel ou 15mn de ventilo plus tard et après vérification du bout des doigts
je peint le fond dans le sens qui me convient à l'horizontal ou a la vertical (et je continue dans ce sens) je mets d abord des gros paquets de peinture que j'étire au maximum jusqu'à bien unifier mon fond chaque coup de pinceau repassé sur un trait déjà existent se verra... (si on fait une retouche il faut donc repasser ensuite sur toute la longeur pour unifier la couleur)

15mn de ventilo après je retravaille mon fond en gardant à l'esprit mon ou mes motifs.

- si je veux avoir un fond parfaitement uni, je repasse une couche de même couleur en l'étirant minutieusement
(mon pinceau va d'un bord à l'autre sans s'arrêter, toujours dans le même sens)
- si je veux donner une impression de relief, j'applique une deuxième couche un peu plus foncée avec une éponge
- si je veux qu'il soit moiré ou ai des reflets métalliques je peux utiliser des couleurs (déjà préparées comme doré, argenté, cuivré... (je peux faire le bronze moi même avec du doré et du vert foncé (plus de bleu moins de jaune)

Je choisi une teinte que je dilue avec un peu d'eau sur ma palette (ou dans un petit pot pour m'en resservir) et je l'applique sur mon fond plus sombre. Par petites touches, en spirales, à la verticale, ou à l'horizontale... Plus la couleur est diluée, moins l'effet sera intense, mais plus il sera subtil !

Et puis s'il y a les détails, chacun à son imaginaire...

Une fois que vous avez terminé une toile, vous pouvez la protéger pour des décennies en passant un coup de vernis. Vous la préservez ainsi des détériorations naturelles du temps. Il existe différents types de vernis pour peinture à l'acrylique, en bombe ou en pot, ils sont très faciles à appliquer.

Vous pouvez repeindre indéfiniment une toile si ce que vous avez fait ne vous convient pas (et qu'elle n'est pas vernie!). Vous pouvez recycler n'importe quelle croute que vous avez peinte si vous avez besoin d'un support en urgence. Mais je vous le dis par expérience, il arrive souvent que la peinture du dessus soit finalement moins bien que celle du dessous.

La peinture est une pratique manuelle , qui fait voyager l'intellectuel et vibrer le conceptuel.
C'est une forme de créativité très libre et très libératrice. Voilà surement pourquoi on peux noter que certains artistes semblent "prisonniers" voire esclaves, de leurs sujets, de leurs motifs, de leurs personnages ou de leurs style.

Et je sais de quoi je parle, je n'ai jamais vraiment décidé de peindre ce que je peint. C'est venu sous mon pinceau, avec des couleurs qui se sont faites toutes seules et qui ont prolongées un sentiment, une émotion. Qu'on le veuille ou non nos peintures parlent de nous, nos toiles nous racontent... nos œuvres en disent long sur ce que nous sommes, ce qui nous fait peur, ce que nous aimons, ce dont nous rêvons.

La peinture est forcément subjective et significative. En tout cas le petit peintre que je suis prends énormément de plaisir à jouer avec cette matière et à faire naitre un visuel de cette rencontre. Et puis peindre est une activité plaisante, le matériel est agréable à manipuler, les couleurs font du bien... Cela peut être un pur moment de détente, de méditation, de décontraction... Comme un enchainement... de concentration intense, de transe et de tension avec la toile... Qui vous laisse chancelant, épuisé, vidé, des crampes dans le pouce... sur votre faim... vous en voudrez encore !

Il me semble qu'une fois qu'on a gouté à la peinture, il est difficile de s'en passer et de ne pas plonger, replonger... C'est sans fin tellement tout est possible! Comme la sculpture je dirai, et la musique bien sur, sans parler de l'écriture...

Bilan : Conseils pour commencer à peindre

Ratio : 3.4/5 (341 votes)

Catégorie : Peinture acrylique - Lu : fois - Publié par Teori

Partagez vos idées !

C'est quoi ce site ? Mon profil
Vous devez être connecté !

Cliquez n'importe où pour revenir !
Relevez les défis pour motiver l'équipe ! Rhetork, concepteur de projets humains